Blog Sexo : Tous nos Conseils Sexy

Contrôler son éjaculation, c’est possible !



Contrôler son éjaculation, c’est possible

 

Il faut distinguer l’éjaculation précoce de l’envie d’avoir des relations coquines pendant plus longtemps. Découvrez comment différencier ces notions, et les solutions pour faire durer le plaisir.

L’éjaculation précoce d’un point de vue scientifique

Selon le DSM (manuel diagnostic et statistique des troubles mentaux), l’éjaculation prématurée est à considérer quand « l’individu éjacule constamment ou fréquemment avant, pendant, ou juste après la pénétration, avant qu’il ne le désire. » Des critères d’âge, d’hygiène de vie, et de périodicité des rapports sont alors à prendre en compte.

De plus, d’une manière générale, on distingue l’éjaculation précoce primaire qui a lieu à chaque pénétration, et l’éjaculation précoce secondaire qui survient après avoir eu des relations plaisantes. Cette dernière trouve souvent son origine dans une maladie physique ou un trouble mental.

Éjaculation précoce, ou coït trop bref ?

La première chose à prendre en compte concernant la durée d’une pénétration suivie d’une éjaculation est la satisfaction des deux partenaires. Effectivement, certains amants ont un penchant pour les rapports courts, alors que d'autres les préfèrent plus longs. Sachez également que pour le professeur en zoologie Alfred Charles Kinsey, (connu pour avoir étudié les comportements sexuels humains) le temps du réflexe éjaculatoire est de 2 minutes… Vous en conviendrez, nous sommes loin de tenir là un record de durabilité question coït ! Ainsi, ce que l’on nomme communément éjaculation précoce ou prématurée doit répondre à certains critères.

Considérez le phénomène si :

  • l’éjaculation survient alors qu’elle laisse au couple un sentiment de frustration érotique, et cela de manière récurrente
  • si monsieur éprouve une difficulté à retenir l’écoulement de son sperme

Donc avant de vous affoler, votre boutique coquine Oh ! Darling, vous conseille de prendre en considération la notion de plaisir partagé.

Contrôler son éjaculation pour faire durer le plaisir

Une fois les raisons médicales éloignées, différentes stratégies s’offrent à vous pour jouir d’un meilleur contrôle éjaculatoire :

  • les exercices du périnée pour l’homme sont indispensables pour accompagner une plus grande gestion du réflexe éjaculatoire
  • les pratiques sexuelles sans pénétration, ou le slow sex sont utiles pour maîtriser votre excitation
  • certaines positions sont à favoriser, notamment celles qui ne stimulent pas d’autres sens comme la vue
  • l’emploi du préservatif peut aussi atténuer les ressentis
  • la technique américaine du stop and go (arrêter le coït avant d’atteindre un point de non-retour, pour la reprendre quelques instants après) peut être frustrante pour l’un des amants, ou même les deux.
  • celle du squeeze qui consiste à resserrer la base du pénis avec le pouce et l’index peut largement être remplacée par un cockring. De plus, ce sextoy homme libère les mains de madame.
  • les gels ou sprays désensibilisants sont conçus pour réduire la délicatesse de la verge, et permettent de gagner en longévité coïtale.

Enfin, il est envisageable de désacraliser l’éjaculation, et de la considérer non pas comme une finalité exclusive orgasmique. Les coquins ont accès à la jouissance par d’autres moyens. Il peut être audacieux d’associer l’écoulement de sperme à un ensemble de geste, de jeux, d’effleurements qui intègrent la relation.