Blog Sexo : Tous nos Conseils Sexy

La culpabilité face au sexe, ou culpabilité sexuelle… on en parle ?



La culpabilit face au sexe ou culpabilit sexuelle on en parle

 

Cette sensation désagréable a l’art et la manière de nous gâcher la vie… et encore plus la vie intime. Alors, faites-la disparaître, pour jouir en toute liberté !

La culpabilité sexuelle : définition

La plupart du temps quand il est question de culpabilité sexuelle, on évoque un dysfonctionnement au sein du couple. Un des deux partenaires cherche à imposer ses besoins sexuels à l’autre, en le faisant culpabiliser. C’est-à-dire qu’il, ou, qu’elle, le pousse à se sentir coupable pour assouvir ses propres désirs. Dans un duo, les dommages de ce type de relation sont assez néfastes pour celui, ou celle qui se retrouve dans une position de soumission. Mais soyons réalistes, elle n’est épanouissante pour personne.

Toutefois, la culpabilité face au sexe peut aussi être liée aux nombreuses injonctions, conditions, réflexions provenant de l’éducation, de la morale, ou encore de la société. Cette dernière option n’est pas forcément celle qui va nuire au développement de chacun des amants, mais elle va largement limiter les pratiques amoureuses.

Peut-on sortir de la culpabilité face au sexe ?

La réponse est oui ! Mais pour le premier cas de figure, votre boutique coquine Oh ! Darling vous conseille dans un premier temps, d’en parler à votre moitié. Mais sachez aussi que les fluctuations de libido au sein d’un couple sont assez fréquentes. Surtout si la relation perdure sur des années de vie commune. Tentez de nouvelles expériences, par exemple, la sexualité sans pénétration, le slow sexe, ou pourquoi pas le côte-à-côtisme, l’introduction d’un premier sextoy… Bref, lancez-vous dans le type de délices qui convient aux deux amoureux. Si la situation persiste, essayez peut-être de consulter un thérapeute conjugal.

Pour ce qui est de la seconde option, plusieurs solutions s’offrent à vous. Si vous avez des idées, mais que vous ne les vivez pas par peur :

  • du regard des autres
  • parce que quand même, c’est un peu cru
  • de prendre du plaisir
  • de choquer votre partenaire
  • que ce dernier, ou cette dernière refuse
  • parce que vous avez lu, entendu que…

Posez-vous les questions :

  • est-ce que j’en ai vraiment envie ?
  • est-ce que j’ai l’impression de passer à côté de quelque chose ?

Une fois votre petite évaluation réalisée, parlez-en à votre moitié. Et osez ! La sexualité est un domaine de liberté et d’épanouissement aussi bien personnel que conjugal. Les seules limites qui définissent votre vie coquine sont celles que vous fixez à deux. Alors, si vous avez le désir d'en franchir quelques-unes, ne vous en privez pas. Le renouvellement des jeux érotiques participe à la longévité amoureuse.