Blog Sexo : Tous nos Conseils Sexy

Une histoire de lingerie



Une histoire de lingerie

 

Êtes-vous plutôt culotte ou string ? Collant, ou bas et porte-jarretelle ? Question lingerie, chacune a ses préférences. Entre confort et érotisme, découvrez les grandes dates de vos dessous avec votre boutique coquine, Oh ! Darling !

L'Antiquité, et le moyen-âge : le temps de la lingerie confortable

Les bandelettes de tissus pour les belles antiques servent à atténuer la poitrine. Tunique pour les dames, et toges pour les hommes accentuent cette dissimulation. La chemise longue est de mise pour les moyenâgeux. À cette époque, l'esthétisme est secondaire. Ces sous-vêtements doivent permettre les mouvements.

La lingerie sculptante, mais contraignante apparait à la Renaissance

La silhouette de la dame se veut rigide, et droite. La femme est considérée comme faible, et inconstante, sa lingerie doit la maintenir. Seules les hanches sont accentuées avec le vertugadin, sorte de cercles en bois ou en métal pour affiner la taille et donner de l'ampleur aux robes. Mais sous cette imposante tenue, les belles ont toujours les fesses à l'air. Le corset fait son apparition au 16ème. Ce dernier ne cesse d'évoluer au fil de l'histoire, pour modeler le corps, selon les critères esthétiques de chaque époque. À l'origine, il est conique. À la fin du siècle suivant, ce qui peut être considéré comme la première lingerie fine fait son arrivée à la cour de Louis XIV. Les hommes sont les précurseurs en jarretière. Ces messieurs portent des bas à la moitié du mollet. Dentelles et dorures ornent les robes des dames, qui cachent dessous, une seconde jupe dite friponne. Les décolletés deviennent légèrement plongeants, et le caleçon trouve sa place chez les cavalières.

La lingerie des Lumières est jolie, mais cachée

Les fioritures couvrent maintenant les dessous, qui pour la femme en tout cas, ont totalement trouvé leur rôle d'écrin. Siècle des libertins par excellence, le 18ème amène avec lui, la frivolité et la légèreté des jupons, de la soie, et des rubans. Le corset se fait plus souple. Cent ans plus tard, les jupes raccourcissent légèrement, après l'effet crinoline. Le caleçon se pare de dentelle, alors que le décolleté disparait, pour laisser place à la mise en évidence du postérieur. L'ancêtre du soutien-gorge tel que nous le connaissons apparait en 1889. Il est corset séparé en deux parties.

Le 20ème siècle, la lingerie séduit, et libère

C'est surement durant l'entre-deux-guerres que la lingerie sexy apparait. Différent modèle comme la nuisette voit le jour, ou encore la culotte courte. L'invention du Nylon en 1940 révolutionne les bas qui se veulent alors plus souples. La guêpière est imaginée en 1947. Dans les années 60, le collant change la vie des femmes. Dans les années 80, le string, et le Lycra, le bas autofixant rendent les dessous hyper confortables, et apportent une note d'érotisme.

La lingerie contemporaine entre savoir-faire, et plaisir

Depuis ces révolutions textiles, les femmes comme les hommes jouissent de dessous légers souples, abordables. Chacune peut de nos jours trouver la lingerie qui lui convient, et peut varier les styles. Ultra féminine, minimaliste, originale, provocante, loin d'être contraignantes, les créateurs ont su au fur et à mesure inventer des formes et des matières alliant confort, hygiène, et érotisme. Et vous ? Votre lingerie, vous la préférez comment ?