Blog Sexo : Tous nos Conseils Sexy

Focus sur le slow sex



focus sur le slow sexe

L'efficacité et la performance font partie du quotidien. La sexualité subit de plein fouet cette volonté de prouesse, alimentée entre autres par la pornographie. Pour contrer ces notions, la slow life ; vie lente en français ; est née dans les années 80 aux États-Unis. Dès les années 2000, le concept envahit les librairies, le slow sex est connu du grand public. Mais qu'est-ce que le sexe lent ? Que peut-il apporter à votre couple et à votre plaisir ?

Les grands principes du slow sex

C'est une idée qui suggère de prendre son temps avant et pendant l'acte sexuel. La sensualité, l'écoute des émotions, et l'instant présent sont essentiels. De nombreux sexologues s'appuient sur cette méthode pour lutter contre le manque de désir, les troubles de l'érection, ou encore pour fournir au couple plus de plaisir et d'intimité.

La sexualité en pleine conscience, voilà ce que prône le slow sex. La pénétration, l'éjaculation, l'orgasme ne sont pas une finalité. Un fonctionnement par étape est recommandé pour ressentir chaque seconde de délice.

Cette mise en pratique demande de la disponibilité et de la volonté. Elle est accessible par tous les amants. Votre love shop Oh ! Darling vous conseille des séances d'au moins une demi-journée pour bénéficier des bienfaits de l'approche.

Le lieu favorise la détente, et le bien-être. Osez les bougies, l'encens, ou les huiles essentielles pour créer une ambiance olfactive. La lumière invite à la relaxation. Votre chambre doit être douillette et chaleureuse. Garnissez votre lit de coussins moelleux, et installez des coins câlins au sol. Supprimez toutes les préoccupations extérieures et les distractions. Recentrez-vous sur vos sensations.

Le slow sex, cinq exemples à tester

Ces petits exercices coquins ne sont ni limitatifs, ni figés. À vous de choisir les pistes qui conviennent à votre désir commun. Car le partage de plaisir est fondamental. Au début, laissez de côté les principales zones érogènes. Libre à vous de conserver les yeux ouverts ou de les fermer. Vos échanges verbaux doivent être en lien avec l'expérience que vous vivez. Si besoin, la masturbation peut clore votre slow sex, mais tenter de repousser un maximum la pénétration.

- Chacun à votre tour, pendant au moins 10 minutes, recevez les caresses de votre moitié sur l'ensemble de votre corps. Durant cette exploration charnelle, votre vue, votre odorat, votre toucher et votre goût doivent être en éveil.

- Vous pouvez également utiliser un plumeau, la cire de bougies de massage, des glaçons, un paddle à picots, mais la douceur doit être maîtresse. Les mains restent tout de même idéales pour que chacun éprouve les sensations. Là encore, le coït doit être repoussé.

- Vous pouvez prodiguer lentement, et au fur et à mesure, des effleurements sur les parties intimes, comme une fellation, ou un cunnilingus.

- Une masturbation partagée, ou à tour de rôle entre dans le cadre du slow sex, mais l'orgasme, ou l'éjaculation ne sont pas recherchés.

- La pénétration doit elle aussi passer par des étapes, et la lenteur est de mise. Les pauses sont les bienvenus. Tout doit être fait sans vitesse ni précipitation, car l'allongement de la durée permet aux partenaires d'être réceptifs.

Les frustrations sont exprimées, et participent à la prise de conscience. Cependant, aucun des amants ne doit se « sacrifier » pour le plaisir de l'autre.

Est-ce une pratique sexuelle exclusive ?

Le slow sex est une expérience à essayer et à renouveler si elle vous convient. La quête d'harmonie et de plaisir commun est essentielle pour une séance réussie. Mais elle passe par la recherche de sa propre délectation. Il apporte une plus grande complicité, et une meilleure connaissance de soi, puis du partenaire. Cependant, l'épanouissement sexuel doit rester libre, et la diversité est indispensable pour le désir. À vous de décider si le slow sex est une variante pour vos jeux sexy, ou s'il répond à vos envies !